Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

dimanche 8 octobre 2017

Poème:...Boîte à chagrins

 Boîte à chagrins:


En écho à Quichottine


" Le chagrin… c’est différent. C’est encore plus personnel, 
c’est quelque chose dont on ne devrait pas parler,
 parce que cela relève de l’intime, 
encore plus que d’autres sentiments."


 "Le chagrin, c'est comme une grosse boule qu'il faut laisser rouler,
car si on l'empêche de continuer sa route,
elle grossit et finit par atteindre de telles proportions
 que l'on ne peut plus s'en débarrasser"
Quichottine

**************************

A lire aussi
Le balayeur de chagrins 

****************

35 commentaires:

  1. C'est triste une boite à chagrin, mais dans ces lignes elle devient un distributeur d'amour
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
  2. Quelle bonne idée cette boite à chagrins ..
    Merci Marie
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Cela aurait été fort dommage que nous ne puissions pas ouvrir ta "Boîte à chagrin"
    qui contient des trésors inestimables. Merci Marie de cette merveilleuse comptine
    où tu transformes les chagrins par des notes d’amour, de bonheur, d’amitié et d’espoir

    RépondreSupprimer
  4. je te souhaite un bon dimanche sans chagrin bien sûr !
    arielle

    RépondreSupprimer
  5. Quelle belle idée une jolie boite pour se délester de ses chagrins

    RépondreSupprimer
  6. Coucou duce Marie, quelle bonne idée cette boîte à chagrin, ce poème est magnifique! Bise, bon dimanche tout en douceur et surtout sans chagrin!

    RépondreSupprimer
  7. La mer est revenue voir le galet éraflé. Elle portait, enroulé dans ses bras, un sublime ruban de soie ...
    Inondée de bonheur, une fleur s'est mise à chanter au loin "Oh happy day" et tous les astres ont repris en coeur ...
    Les six gouttes de pleurs ont formé une rivière sacrée où l'espérance aime tant venir boire désormais ...

    Qu'est-ce qu'elle est belle cette boîte à chagrins depuis qu'elle a pensé à cueillir en chemin tous les bienfaits de ...l'essence-ciel !

    Je t'embrasse et FORT, marie ! (Si heureuse que tes pensées se soient mêlées à mes pas le long de cette magnifique coulée verte, merci !)


    RépondreSupprimer
  8. Quelle bonne idée cette boite, je vais en mettre une dans un tiroir bien fermé et je ne la sortirai que quand j'en aurai VRAIMENT besoin. Amitiés.

    RépondreSupprimer
  9. Très belle idée qu'une boite à chagrins, cela permet de les voir ensevelis, jusqu'à leurs oublis. Et quelle belle odelette à chanter quand on a du chagrin. Bises Marie

    RépondreSupprimer
  10. Tes textes eux ne sont pas des chagrins .

    RépondreSupprimer
  11. C'est une boite magique que tu possèdes là .
    Joliment écrit ce poème
    Douce journée Marie
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  12. Je ne partage les mots de Quichotine, pour moi le chagrin doit s'exprimer, cela aide à avancer. Il faut savoir les exprimer, vider son coeur de ces lourdeurs qui le bloquent et le fragilisent et le chagrin n'est pas une malade honteuse... mais chacun a sa propre idée sur le sujet et je respecte. Tes mots sont beaux Marie et j'ai toujours pensé que le chagrin ou les peines nous rendaient plus fort même si on n'est pas obligé d'en redemander. Bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton passage sur mon blog!
      Ma boîte à chagrins c'est déjà un premier pas symbolique pour les dire...
      Quichottine a aussi écrit ceci:

      Le chagrin Quichottine

      Supprimer
  13. C'est une bonne idée une boîte à chagrins, même si la boîte fermée le chagrin est toujours là.
    très belle journée
    danièle

    RépondreSupprimer
  14. J'avais lu les écrits de notre chère Quichottine et ils m'avaient émus. Tu as su trouver les justes mots, ce ressenti que donne le chagrin. Merci à toi, Marie. Bel après-midi

    RépondreSupprimer
  15. Est-il nécessaire de conserver ses chagrins dans une boite ?
    l'idée de représenter un chagrin par un caillou lourd et moche par contre ça, ça me va!
    et le caillou lourd et moche, je le déposerai avec respect dans la rivière en espérant qu'elle est la patience de le polir pour l'adoucir et le transporter au fond de son lit.
    La rivière est capable de faire de mes chagrins des présents uniques.
    Bisou Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup ton idée...
      Et bien, la boîte servira à transporter les cailloux et je les déposerai dans la rivière!

      Supprimer
  16. ...en espérant qu'elle ait la patience...
    Désolée Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème les rivières sont des magiciennes qui emportent dans leur clapotis les pleurs et les sanglots...Le soleil est leur complice et sème des étincelles de lumière et d'espérance dans leurs reflets changeants.

      Supprimer
  17. Le plaisir de relire
    Douce journée Marie
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  18. J'aime cette boîte à chagrin qui récolte et console, un très bel écho à Quichottine.

    RépondreSupprimer
  19. Il m'arrive d'ouvrir des boites à rêve, les chagrins après en avoir parlé, quelquefois, je me dis que peut-être le souffle du vent les dispersera et me les rendra en soleil...
    Elle est quand-même jolie ta boite à chagrins !
    Peux-tu me dire comment m'abonner au blog de Roger Dautais ? Je n'ai rien trouvé...
    Merci Marie et bisous

    RépondreSupprimer
  20. Une comptine à mettre précieusement dans une jolie boîte que l'on ouvre dès que les chagrins viennent gâcher nos journées ou nos nuits.
    Une comptine pleine de douceur, d'amour et d'espoir

    Merci Marie pour ce délicieux instant de lecture

    RépondreSupprimer
  21. Quelle belle boîte !

    De beaux mots pour effacer les maux et les chanter pour les rendre tout légers comme le vent et brillants comme le soleil.

    RépondreSupprimer
  22. Bonsoir chère Marie,

    Merci pour ces merveilleux vers et comptine pleins de douceurs !

    RépondreSupprimer
  23. Une sagesse qui englobe un peu tout sous une forte dose poétique!
    J'ai beaucoup aimé la simplicité du style à forger ce beau poème!

    Driss

    RépondreSupprimer
  24. Je connaissais la boîte à soucis, disputes...Peut-être que cette boîte permet un lâcher-prise. En tout cas, ton poème est très beau pour porter cette émotion.

    RépondreSupprimer
  25. Je relis tes derniers poèmes...
    Bon et doux Dimanche Marie
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  26. Dis Marie tu me la prêtes cette boite ? juste un peu pour y mettre tous les chagrins de la terre, et peut être les miens avec. bien jolie comptine !

    RépondreSupprimer
  27. J'ai beaucoup aimé ta boîte à chagrin... merci de m'y avoir conduite.

    Elle est tout à fait splendide !
    Passe une douce journée Marie.

    RépondreSupprimer
  28. Waouh! Un très beau poème pour une très belle idée, chère Marie!
    ça donne très envie de fabriquer une boîte à chagrin... très utile, voire
    indispensable! ça me fait penser à la "poupée tracas", tu dois connaître,
    ça fait partie des secrets d'école! Je mets l'explication ci-dessous:
    les poupées tracas ou anti-soucis mesurent normalement entre 10 et 20 millimètres. Elles sont fabriquées à la main à partir d’une base en bois ou en fil de fer. Leur visage est normalement fait de coton, de carton ou d’argile et leurs vêtements peuvent être constitués de laine ou de toile d’aguayo, typique du Guatemala.

    A l’origine de la culture guatémaltèque, ces figurines étaient destinées à soulager les angoisses nocturnes des enfants mais elles sont aujourd’hui habituelles dans la vie des adultes. On les retrouve normalement dans des petites caisses ou petits sacs en toile par groupes de 6, une pour chaque jour de la semaine avec la possibilité de se reposer une journée. On peut normalement lire les instructions suivantes :

    Se concentrer sur la préoccupation ou la peine ressentie au moment de se coucher.
    Raconter à la poupée ce que nous voulons qu’elle emporte avec elle.
    La placer sous son oreiller.
    Caresser le ventre de la poupée pour que vos peines ne lui fassent pas mal et, au petit matin, elles auront disparu !

    Les poupées sont utilisées comme anti-soucis et comme amulettes, offrant la possibilité d’évacuer quotidiennement nos souffrances et de façon naturelle. Cette belle tradition met en avant une habitude psychologique très saine que nous devrions travailler chaque jour : décharger l’esprit des préoccupations qu’il peut renfermer pour éclaircir les rêves.

    Le fait de déplacer physiquement et un par un nos préoccupations et nos soucis, même si c’est de manière imaginaire, peut être une ressource très utile pour gérer l’angoisse qui découle de nos problèmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Bettina pour la "poupée tracas"
      je ne connaissais pas...

      Dans ma classe c'était la boîte à chagrins
      Lors d’un stage pédagogique, l’animateur nous avait proposé de mettre dans la classe « une boîte à chagrins »…Les enfants comme les professeurs arrivent souvent le matin avec le cœur bien lourd, ceux qui voulaient déposaient dans la boîte leur chagrin pour vider leur tête et être mieux à l’écoute.
      Le soir, chacun pouvait reprendre son papier le garder ou le déchirer ou encore le laisser pour quelques temps dans la boîte ou parfois en parler…
      La boîte n’était pas présente toute l’année, quelques semaines et je l’enlevais jusqu’à ce que des élèves me la redemandent…Il ne faut jamais installer des habitudes car elles s’usent.

      Pour le poème j'ai inventé les cailloux et les galets!

      Supprimer
  29. Votre boîte à chagrins est un bel exutoire,
    Chacun à sa façon y confie son histoire
    Petits enfants ou grands parents, Maîtres d'Ecole
    Afin que tous soucis, le jour, la nuit, s'envolent.

    Et c'est très bien ainsi. Vous avez de ce fait
    Combattu, et scellé, celle de Dame Pandore
    Tous les maux des humains à nouveau renfermés
    L'ESPOIR, lui seul demeure bien chevillé au corps.

    Votre comptine est douce puisque chaque chagrin
    S'y réduit chaque nuit, comme... ? peau de chagrin
    L'espoir reste enfoui au fond de chaque cœur
    Et c'est là, Chère Marie, qu'y réside le bonheur.

    Merci,

    RépondreSupprimer
  30. Très belle comptine
    Puis je me permettre de te demander si je peux la passer à l'instit de mon fils?
    Elle cherche des comptines sr les émotions
    et dés que je t'ai lue, j'ai pensé à elle.
    sinon je comprends c'est de ta plume c'est compréhensible

    RépondreSupprimer
  31. Sous la douceur et la beauté de tes mots cette boite à chagrins deviendrait presque boite à bisous!

    Mais quelle belle idée!!!

    C'est très beau... merci Marie!!

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Obligée de mettre une vérification de mots...trop de spams...

Balises pour rédiger un commentaire