Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

dimanche 2 octobre 2016

Poème:...L'arbre de vie des Torajas




Une vie trop brève
Mort-nés ou décédés avant d'avoir eu leur première dent,
les bébés reçoivent des funérailles spécifiques...

L'après-midi, alors que le soleil décline à l'ouest (la direction des morts)
 le grand-père ou la mère place le défunt, à la verticale,
 dans une petite cavité aménagée dans le tronc d'un arbre (liang pia..).
Considéré comme encore pur, le bébé poursuivra sa vie,
 croissant grâce à la sève de l'arbre 
pour revenir au monde originel et atteindre lui aussi le Puya...
(Guide vert Indonésie, page 590)

***********************


"On m'a fait voir un arbre particulier. 
Remarquable et majestueux, il se dresse dans la forêt
 à quelques centaines de mètres en contrebas des maisons.
C'est une sépulture réservée aux très jeunes enfants venant à mourir
 au cours des premiers mois. 
Une cavité est sculptée à même le tronc de l'arbre. 
On y dépose le petit mort emmailloté d'un linceul. 
On ferme la tombe ligneuse par un entrelacs de branchages et de tissus. 
Au fil des ans, lentement, la chair de l'arbre se referme, 
gardant le corps de l'enfant dans son grand corps à lui...
 Alors peu à peu commence le voyage 
qui le fait monter vers les cieux, 
au rythme patient de la croissance de l'arbre."

Philippe Claudel
L'arbre du pays Toraja

Comme Philippe Claudel, j'ai vu cet arbre en pays Toraja
et dans l'avion du retour,
j'ai gribouillé ce poème! 

  Copyrightdepot.com 00048672-2

27 commentaires:

  1. Emouvant... cela me plairait assez d'avoir une telle sépulture. J'aime tellement la nature que de s'y confondre pourrait en effet inspirer une sorte de renouveau.

    RépondreSupprimer
  2. Le passage de la mort à l'idée d'une nouvelle vie ou la mort prisonnière d'un élan de vie qui va l'anéantir; si triste et plein d'espoir !

    RépondreSupprimer
  3. Bien belle et émouvante coutume de déposer les petits corps des bébés,
    morts prématurément, dans le tronc cet arbre Toraja pour qu’au fil du
    temps, il les fasse renaître et monter vers les cieux.
    Merci Marie de tes mots splendides et plein de poésie qui m’ont, comme
    toujours, émerveillée. Ton voyage a dû être extraordinaire ! Aube

    RépondreSupprimer
  4. Marie de tes beaux voyages tu nous enrichis ... je découvre cette coutume impressionnante, mais personnellement je trouve cela extrêmement touchant, émouvant et pour moi effectivement cela est préférable à une pierre tombale ... au moins là on sait que le corps et l'âme grâce à ce merveilleux arbre s'élèvent vraiment vers le ciel .... l'arbre passeur de vie.

    Merci MARIE c'est merveilleux de pouvoir voyager ainsi et nous transmettre la beauté du Monde.

    Bien amicalement à toi ...Chandy

    RépondreSupprimer
  5. Quand mes enfants sont nés mon père a planté un arbre pour chacun, C'est une jolie coutume, et penser que les bébés pourraient être dans la force d'un arbre est rassurant...
    Bises Marie

    RépondreSupprimer
  6. Ces sépultures de nouveaux-nés des Torajas sont émouvantes, elles participent au renouveau et à la vie éternelle ...

    RépondreSupprimer
  7. Merci Marie, pour ce partage !
    Franchement j'ignore cette coutume...
    C'est vrai que notre monde est riche de traditions et de cultures étranges mais ça donne toujours à réfléchir...
    Derrière chaque mythe un univers...

    RépondreSupprimer
  8. C'est à la fois triste, beau et émouvant !

    RépondreSupprimer
  9. De très beaux textes que je peux enfin lire aisément, en plus c'est écrit gros, avec une vue bien améliorée. Le tout superbement illustré c'est a joie ! Amitiés.

    RépondreSupprimer
  10. Il n'y a pas de vérité unique mais des vérités multiples!

    Il faut savoir écouter tous les peuples de la terre de la fusion de leurs pensées naîtra une philosophie de vie riche d’expériences et de diversités!

    Merci d'avoir approché cet arbre de VIE, un beau symbole d'espérance....

    RépondreSupprimer
  11. Gribouillé ? comme tu y vas..un texte à la hauteur, surtout sur un sujet que j'aime l'arbre.

    RépondreSupprimer
  12. Tu as gribouillé un bien joli poème, je comprends cette relation avec l'arbre , sensibilité qui a disparu chez nous, tuée par le matérialisme .
    Un joli bout de monde que tu as visité là
    Bon et doux Lundi Marie
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Marie
    Une coutume dont j 'ignorais tout , mais je trouve cela très beau et emouvant !
    Merci à toi
    Bisous

    RépondreSupprimer
  14. C'est un très beau poème et une tradition qui m'émeut beaucoup.
    Je ne la connaissais pas.
    Merci pour tout, Marie.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
  15. Une merveilleuse idée de mêler l'âme de l'arbre avec celle d'un bébé qui revient dans les bras de la nature !
    Un très joli passage pour aller dans un autre monde !
    Joli poème pour nous en parler avec une décoration pour tes vers unique et splendide !...Flamme

    RépondreSupprimer
  16. Comme c'est émouvant, Marie. Choisir un arbre comme sépulture est quelque chose de fantastique. Un berceau et quel berceau pour cet enfant aux yeux éteints. Ton poème a été griffonné, mais il est source de vie et m'a bouleversé. Douce soirée et gros bisous

    RépondreSupprimer
  17. Je relis ton poème.
    Magnifique
    Douce journée Marie
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  18. Emue impressionnée, émerveillée...
    Merci Marie

    RépondreSupprimer
  19. Chère Marie, tes poèmes de voyages sont toujours un enrichissement. Ici, tu nous fais connaître la coutume de ce peuple indonésien lorsque des enfants meurent prématurément. J'aime l'idée qu'ils ont de la vie après la mort, en mêlant le sang figé de l'enfant décédé à la sève vivante de l'arbre. Les deux ne font plus qu'un pour poursuivre le voyage vers l'au-delà.

    Comme toujours, c'est magnifique et émouvant. Françoise

    RépondreSupprimer
  20. Ce n'est pas n'importe quel arbre que celui-ci! A la fois berceau et cercueil. Protecteur et naturel et vivant et tout proche du village. C'est très émouvant et beau cette coutume funéraire. Je suis contente de ton retour. Amicalement.

    RépondreSupprimer
  21. Quelle belle coutume que ce dernier voyage dans le cœur d'un arbre.
    Le tout petit atteindra le ciel au rythme lent de la croissance de l'arbre. Y croire doit donner aux mamans une forme d'espoir : celui de penser que l'enfant participe à la beauté et à la longévité de l'arbre
    Ce petit mort à son utilité
    Merci Marie pour cet émouvant partage

    RépondreSupprimer
  22. Merci pour tous vos mots qui créent des ponts, des passerelles entre nos vies pour croire toujours et partout à cette espérance d'une existence au delà de tous les possibles dans une éternité irréelle!

    RépondreSupprimer
  23. C'est incroyable, j'ignorais tout de cette pratique, et au delà de la douleur je la trouve très poétique, je comprends que cette découverte t'aie inspiré de si beaux vers
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
  24. ne vie qui s'endort pour se réinventer dans la sève d'un arbre. Une bien belle tradition que ton image et tes mots ont su nous décrire avec émotion. Fripou

    RépondreSupprimer
  25. C'est une belle et étonnante coutume indonésienne qui tu as très agréablement mise en poésie
    et en image, chère Marie!
    Merci pour ce partage. Bisous.
    Bettina

    RépondreSupprimer
  26. Chère Marie, avec beaucoup de retard, j'ai relu ton poème que je n'avais pas commenté, cette coutume m'a beaucoup touchée, elle démontre que les croyances de ces peuples sont bien plus fortes que les nôtres, la vie après la vie, l'arbre de vie.

    Merci de nous faire connaître toutes ces merveilles que tu découvres au fil de tes voyages. Violaine

    RépondreSupprimer
  27. Porter le message de la vie sur le flot des océans pour que les battements du coeur d'un enfant restent toujours plus puissants que la force des mers. Fripou

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Obligée de mettre une vérification de mots...trop de spams...

Balises pour rédiger un commentaire